Evacuation et traitement des eaux usées
Plomberie

Evacuation et traitement des eaux usées

Lorsqu’on parle de plomberie sanitaire, cela prend en compte l’évacuation des eaux d’un logement, l’alimentation en eau, l’équipement sanitaire et enfin la production d’eau chaude. Ouvrir un robinet et profiter d’une eau saine et propre demande beaucoup de travail et d’intervenants.

C’est important de notifier qu’avant l’arrivée de l’eau dans les mitigeurs et mélangeurs de la maison à travers un réseau de distribution, elle subit de nombreux traitements. Dans la suite de cet article, tout est dit sur l’eau potable et l’évacuation des eaux usées.

Traitement de l’eau

Evacuation et traitement des eaux usées

L’eau potable se définit par rapport aux paramètres microbiologiques (bactéries qui démontrent une contamination), aux indicateurs de radioactivité, aux paramètres chimiques (mercure, nitrates, mercure, pesticides, chlore…), aux paramètres organoleptiques (couleur, saveur, odeur…). Par conséquent, une eau potable doit être inodore, incolore et sans saveur. Afin qu’elle garde ses propriétés gustatives et qualitatives, des traitements physiques, chimiques, physico-chimiques et biologiques se doivent d’être effectués :

• Traitements physiques : il s’agit entre autres de la filtration, du tamisage, du dégrillage, de la flottation et de la décantation simple ;

• Traitements chimiques : les réactifs chimiques utilisés ici agissent directement sur les matières organiques, les métaux lourds, les germes pathogènes ainsi que les caractéristiques de l’eau. On peut énumérer entre autres l’oxydation, la chaux, l’ozonation et la chloration ;

• Traitement physico-chimique : cette technique couple l’action chimique d’un réactif à une action physique. Comme méthode il s’agit de la floculation et de la coagulation ;

• Traitements biologiques : ils sont mis en place pour détériorer les micropolluants artificiels ou matière naturelle et la matière biodégradable en produits moins nocifs et plus simples pour l’homme. Cependant, étant donné que ces procédés de traitement d’eau sont complexes, il est vivement conseillé à tous les nécessiteux de faire appel aux services d’un professionnel.

Evacuation des eaux usées

Quand on parle des eaux usées, il s’agit en fait des eaux domestiques utilisées de manière journalière. Elles sont regroupées en deux groupes : les eaux vannes et les eaux ménagères. La première catégorie provient des toilettes et elle transporte l’urine ou les matières fécales. On parle encore d’« eaux noires ». Les impuretés des eaux-vannes sont difficiles à traiter. La deuxième catégorie c’est-à-dire eaux ménagères provient de la salle de bains ou de la cuisine.

Elle peut aussi recouvrir les eaux de la machine à laver. Elles sont chargées des substances polluantes comme les sous-produits industriels, les cosmétiques. Les eaux usées ménagères sont encore connues sur le nom d’« eaux noires » et par conséquent difficilement traitables. Les « eaux grises » par contre sont les eaux usées qui ne contiennent pas assez de matières polluantes. Il s’agit des eaux du lavage des mains au savon, de la vaisselle, de la douche ou du bain. Alors, par rapport à l’évacuation des eaux usées, il est important de notifier qu’elle doit nécessairement répondre à des critères bien précis, le diamètre des tuyaux est aussi pris en considération.

Il en existe deux types à savoir la chute unique et la chute séparée. Pour les personnes qui souhaitent récupérer l’eau de pluie, sachez que le processus de récupération est simple et cela permet d’agir de manière écologique et d’effectuer des économies. Toutefois, cette eau n’est pas potable et ne peut pas être consommée. Pour ce qui est de l’évacuation proprement dite, les eaux pluviales ne doivent être évacuées avec les eaux usées. Elles sont le plus souvent rejetées par le biais des descentes pluviales et peuvent être évacuées dans un jardin et non dans le caniveau ou sur le trottoir.

Vous pourriez également aimer...