Quelle indemnisation par l’assurance après sinistre ?

anaelleh21

Quelle indemnisation par l’assurance après sinistre

Une assurance habitation multirisque protège l’occupant du logement à différents niveaux. Une indemnisation est prévue en cas de dommages subis sur le mobilier et le patrimoine immobilier. Il va sans dire qu’une indemnisation est déterminée après avoir évalué les responsabilités mentionnées suivant l’accord entre l’assuré et l’assureur. La compagnie d’assurance ne saurait rembourser des dépenses effectuées suite à un dispositif de plomberie mal entretenu, un chauffage non vidangé ou un robinet pas fermé. Tous ces incidents peuvent entrainer un incendie ou des dégâts des eaux.

En dehors de la négligence de l’assuré, la société d’assurance a l’obligation de couvrir les sinistres naturels ou ressortant de la normalité du quotidien. Les dégâts des eaux sont pris en compte en cas de débordements ou fissures des canalisations d’eau. Mais également des catastrophes naturelles comme susmentionnées par décret de l’arêté ministériel.

Indemnisation des travaux réalisés soi-même

Lorsqu’un sinistre survient, il est parfois difficile d’attendre d’être indemnisé afin de réaliser les travaux de dépannage ou de reconstruction. Les cas de fuite d’eau importante ou dégâts des eaux dans un immeuble ou appartement, sont des problèmes de plomberie qui ne pourrait attendre. Le plus urgent est de faire appel à un professionnel plombier.

Après réparation des travaux effectués par un artisan, l’assurance a prévu d’effectuer les remboursements nécessaires. L’indemnisation est calculée en fonction des factures correspondant aux travaux réalisés. Ces factures sont élaborées par l’expert qui témoigne de l’importance du sinistre et des réparations afférentes. En résumé, une indemnisation ne peut se faire que sur la base d’une facture d’un plombier. Les travaux réalisés soi-même ne sont pas pris en compte.

Quels délais pour l’indemnisation de l’assurance ?

Vous avez décidé d’engager les travaux d’urgence pour limiter les dégâts. Maintenant qu’ils ont été réaliser, subsiste la question à savoir qu’il y aura remboursement. Quelle sera la fameuse indemnisation ? L’idéal serait d’informer le plus tôt la compagnie d’assurance pour bénéficier car les délais de traitement de dossier doivent être pris en compte. Les délais de remboursement varient d’une assurance à une autre, et d’une compagnie à une autre. Cependant, la loi prévaut un maximum de 3 mois pour une proposition d’indemnisation des dommages matériels. Pour cela, vous devez faire part du sinistre dans un délai de 1 mois en cas de dégâts des eaux, incendie ou cambriolage. Pour les catastrophes naturelles, le délai estimé est de 3 mois