Installation des vannes d’arrêt
Plomberie

Installation des vannes d’arrêt

L’installation d’une vanne d’arrêt de plomberie nécessite la présence d’un artisan plombier qualifié. Dans cet article il est question de détailler les étapes qui vont permettre la réussite d’une installation de vanne d’arrêt. De ce fait, il faut être équipé du matériel de professionnel pour que le travail se passe bien et sans bavures.

Installation des vannes d’arrêt

Pose d’une vanne d’arrêt

Il est impératif d’installer correctement les robinets à boisseau sphérique. Ainsi, il faut d’abord s’assurer que les vannes d’arrêt soient adaptées aux conditions de fonctionnement c’est-à-dire, on doit localiser la pression de l’eau et sa température. Il est recommandé de prévoir plusieurs vannes pour isoler les sections de tuyaux et les dispositifs automatiques pour l’entretien et les réparations de plomberie. Il faut veiller à ce que les vannes installées soient conformes aux différentes normes en vigueur. Pour ce qui est de l’installation d’une vanne d’arrêt proprement dite, il faut en premier recours vérifier la tuyauterie.

Avant d’installer les robinets, nettoyez soigneusement la tuyauterie pour éliminer toutes les particules qui pourraient bloquer les robinets. Ensuite, il est conseillé de vérifier l’alignement de la tuyauterie en amont et en aval ; un alignement imparfait peut entraîner les fuites et les difficultés de manœuvre. Avant le montage, vérifier la propreté des filetages et des taraudages. Il est question de maintenir provisoirement les sections de tuyau qui n’ont pas encore été définitivement soutenues. Cela permet d’éviter d’appliquer des contraintes importantes sur les raccords. Comme les longueurs taraudées sont généralement inférieures aux longueurs théoriques ISO/R7, il est essentiel de limiter la longueur filetée du tube, d’utiliser du ruban PTFE pour assurer l’étanchéité du raccord et vérifier que l’extrémité du tube ne vient pas buter contre le fond du filetage. Placer des colliers de retenue des deux côtés de la vanne.

Dans le cas d’une installation dans un réseau sanitaire, de chauffage ou de climatisation avec des tubes PER, des tubes flexibles et d’autres matériaux synthétiques, il est indispensable de maintenir ces tubes classiques et tubes flexibles par des colliers de serrage afin d’éviter toute contrainte sur la vanne. Il ne reste plus qu’à visser la vanne. Lorsque qu’on visse le robinet, il faut veiller à ne l’enfoncez que du côté du vissage et uniquement sur l’hexagone. Pour cela, le technicien va utiliser une clé plate ou réglable, et non une clé à molette. Ne serrez jamais les robinets dans un étau, il faut le serrer de manière modérée avec un serrage de 30 Nm.

Vous pourriez également aimer...